obalean
120 poze   2459 vizite

Ciobanesc Romanesc Mioritic BELA

Femela Ciobanesc Romanesc Mioritic
Din pacate a trecut in nefiinta.
Bela
Bela
Bela; 2 luni
Bela
Bela
Bela
Bela
Bela
Bela
Bela
Jul11_06
Jul11_06
Jul11_07
Jul11_07
Jul11_08
Jul11_08


Comentarii album • 2
sopinceanc 7 octombrie 2013  
f frumoasa Bela
  Raportează
Manneken Pis et la Roumanie
Cette statue fontaine, symbole de la liberté d'esprit des Bruxellois et aussi l’un de symboles de la ville.
Il est devenu une tradition d’offrir au Manneken Pis des costumes, à des occasions spéciales, notamment pour honorer une profession. La garde-robe actuelle comprend 800 costumes qui sont pour la plupart conservés à la Maison du Roi, situé sur la Grand-Place. Cette tradition a été inaugurée en 1698 par le Prince-électeur Maximilien-Emanuel de Bavière, gouverneur général des Pays-Bas espagnols, qui lui offre son premier costume, couleur "bleu de Bavière".Le Petit Julien compte à présent dans sa garde-robe aussi 3 costumes roumains. Son premier costume roumain a été offert en 1987 par l’équipage du navire école « Neptun » de Institutul de Marină Civilă de Constanta: un costume de marin de la flotte roumaine. A l’époque, le responsable de l’Agence Navrom à Anvers était l’actuel président de la république, M. Traian Basescu.
Manneken-pis a habillé une seule fois ce costume, le jour de la cérémonie du don.
En 1993 un groupe de touristes roumains a offert à la ville, un costume populaire roumain.En décembre 1995, l’Office National Roumain de Tourisme de Bruxelles dont le responsable à l’époque était Mircea Milcu, a offert le troisième costume, un costume typique de berger roumain.Ce costume a été confectionné dans les ateliers de couture du Musée du village de Bucarest, selon les patrons remis par la Maison du Roi. Une copie en plâtre, aux dimensions de l’original, a été envoyée à Bucarest, pour être utilisée aux essayages du costume.
Pour son vol à Bucarest, Manneken Pis a été enregistré, comme tout voyager, aux guichets de la Tarom à Zaventem, puis conduit à l’embarquement. Ensuite il est monté à bord bénéficiant de l’attention aimable de l’équipage et des belles hôtesses roumaines à la classe business où de grands coussins ont été prévus pour son confort. Pour cet accueil à bord et le vol vers la Roumanie de Manneken Pis on doit remercier l’enthousiaste équipe de la Tarom-Bruxelles de l’époque, Gabi et Lica Galos.
Le costume était presque prêt, mais il manquait visiblement quelque chose à notre Manneken-berger roumain. Mais quoi ? Eh bien, son chien, le chien de berger roumain des Carpates.
L’ONT Roumain de Bruxelles était déjà en contact avec Cezar Osiceanu, pilote à la Tarom, un fervent admirateur des chiens „ciobanesc”, dans un effort commun pour soutenir sa reconnaissance en tant que race de chien roumain, par la Fédération Cynologique Internationale dont le secrétariat général était en Belgique à Thuin. Présenter notre chien national en Belgique pour le faire connaître et reconnaître par la FCI, plaidait pour sa présence à Bruxelles. Parfaite occasion aussi pour accompagner Manneken en berger roumain. Un problème de dernière minute : Ursu, le berger de M. Osiceanu, dépassait largement les dimensions des plus grandes cages pour animaux dont la Tarom disposait. Une cage sur mesure a été rapidement confectionnée à Bucarest et Ursu est arrive à Bruxelles, directement de l’aéroport de Zaventem à la cérémonie tenue à l’hôtel de ville ! Ursu s’est d’ailleurs fait rapidement des amis, parmi les
bergers allemands des policiers qui ont accompagnée les participants à la cérémonie, sur leur chemin, depuis l’hôtel de ville jusque à l’emplacement situé rue de l’Etuve.lien sur la photo avant et apres l’ouverture du rideau. C’est la charmante échevine Marion Lemesre qui a reçu le costume au nom de la ville de Bruxelles en présence de son excellence Constantin Ene, l’ambassadeur de la Roumanie auprès de l’UE, des membres de l’Ordre des amis de Manneken Pis, autres officiels et amis de la Roumanie.
Manneken Pis a été habillée en berger roumain le 1 décembre, lors de la fête nationale de la Roumanie, en 1995, 1999, 2000, 2001 et 2002. On ne saurait ne pas en remercier aussi son habilleur, M. Jacques Stroobants qui, les matins frais du 1er décembre, venait au petit matin, avant que la ville s’éveille, habiller le petit môme. Le changement de l’équipe de l’ONT Roumain en 2003 on fait tourner cette sympathique page dans les relations belgo-roumaines.
www.romania-pele-mele.ro/relbelfr.htm
Delete Reply Reply All Forward Move Spam Actions Next Previous
  Raportează
Către: obalean

Mesaj:
Mesajul a fost trimis.
Trimite mesaj Înapoi Nu poți trimite un mesaj fără conținut! Nu este permisă folosirea de cod HTML in mesaje. Mesajul nu a fost trimis din motive de securitate. Va rugam sa ne contactati prin email pe adresa office@sunphoto.ro Mesajul nu a fost trimis din motive de posibil spam. Ati trimis prea multe mesaje in ultimul timp. A apărut o eroare în timpul trimiterii mesajului. Vă rog încercați din nou.